La laine de roche : un isolant naturel

Également appelée laine de pierre, la laine de roche est un matériau naturel issu de l’activité volcanique (le basalte). La laine de roche fait partie des isolants minéraux, avec la ouate de cellulose et les laines de laitier, de verre et de bois. Elle est appréciée pour ses performances thermiques et phoniques. Elle sert notamment dans l’isolation des toitures.

 texte alternatif

La laine de roche : qu’est-ce que c’est ?

Cette laine minérale est fabriquée à partir d’un mélange de roche volcanique : le basalte, de calcaire et/ou d’argile chauffés à plus de 1400°C et passés à travers un tamis afin d’obtenir des filaments.

Par sa nature et ses caractéristiques, la laine de roche répond à une performance d’isolant thermique et phonique dans le bâtiment mais également dans la protection des ouvrages contre l’incendie. Afin de s’adapter aux différents supports, elle est présente sous diverses formes : en rouleaux, en panneaux rigides, en coquilles ou en flocons. 

La laine de roche soufflée

La laine de roche soufflée (ou projetée) permet une isolation efficace, simple et rapide à mettre en place.

La technique du soufflage de flocons de laine de roche est très utilisée pour isoler les combles perdus.

La laine de roche : un isolant phonique

Grâce à sa structure poreuse à cellule ouverte due à l’enchevêtrement des fibres, la laine de roche a des propriétés d’isolation phonique et d’absorption acoustique.

On pourra utiliser des panneaux isolants de laine de roche rigides ou semi rigides, d’épaisseurs variables, posés en une ou deux couches afin d’isoler les combles aménagées et la toiture.

Pourquoi faire une isolation de toiture en laine de roche ?

De par son grand nombre de cellules d’air concentré, la laine de roche permet une isolation thermique performante.

La laine de roche se glisse partout. Son épaisseur dépend de la résistance thermique que le maître d’ouvrage souhaite obtenir.

C’est un matériau respirant, ce qui limite le risque de problème lié à l’humidité et à la condensation. 

La laine de roche participe à la performance de résistance au feu des ouvrages : elle est incombustible. Elle ne prend pas feu en cas d’incendie et ne dégage pas de fumées toxiques.

Un autre avantage est son coût. C’est une solution économique pour isoler ses combles perdus.

L’isolation des combles par laine de roche soufflée est éligible aux différentes aides de l’état, telles que :

  • Ma prime Rénov : elle permet, sous condition de ressources, d’obtenir un financement jusqu’à 20 000 € .
  • La TVA à 5,5% si vous faites appel à une entreprise pour la fourniture et la pose de votre isolant dans les combles
  • Le crédit d’impôt de 30% pour les travaux d’isolation des combles, sans condition de ressources.
  • L’éco prêt : il s’agit d’un crédit à taux zéro accordé lorsqu’il y a un bouquet de travaux.
  • La prime énergie (certificat d’économie d’énergie), ou prime « coup de pouce » à 1€ : il oblige les fournisseurs d’énergie à financer vos travaux. En échange de vos factures, le fournisseur vous envoie un chèque pour vous rembourser une partie du montant de vos travaux.
  • Les aides de l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) : elles sont proposés aux foyers aux revenus modestes.
  • Les aides locales : renseignez-vous auprès de votre mairie ainsi qu’auprès de votre conseil régional.

Laine de roche ou laine de verre : quelle est la différence ?

La laine de verre, et la laine de roche sont deux laines minérales aux caractéristiques assez proches. Il y a une légère différence de prix : la laine de verre est plus avantageuse même si les deux sont assez économiques.  De par sa densité, la laine de roche assure toutefois un meilleur confort d’été que la laine de verre.