Découvrez nos métiers

Aujourd’hui, le Groupe GDI c'est 310 collaborateurs, 11 filiales, 19 agences et 80 millions d’€ de chiffre d’affaires. Nos collaborateurs témoignent

 texte alternatif

Jessica LAMI
Chargé d’affaires sur le secteur Midi-Pyrénées pour DI 31
Une femme de bureau et de terrain 

« Basée à Montrabé (31), je travaille principalement sur la région toulousaine, dans un rayon de 150 kilomètres environ.
Chez DI 31, filiale du Groupe GDI, nous avons plusieurs domaines d’activités ce qui rend mon poste de chargée d’affaires attractif.
Nous intervenons sur plusieurs types de chantiers et auprès d’une clientèle variée : principalement dans le secteur résidentiel auprès des promoteurs très implantés dans notre région. Mais également dans le tertiaire, l’industrie avec les gros-œuvres, les plaquistes, le CVC, les charpentiers métalliques, les bailleurs sociaux, les copropriétés, … Et aussi dans l’habitat individuel auprès des particuliers. »

« J’aime ce contact humain diversifié et ce panel d’activités sur lequel je peux accompagner mes clients.
J’ai la chance de travailler en totale autonomie et grâce au Groupe GDI, j’ai un support technique riche. Nous échangeons régulièrement sur nos expériences ce qui permet d’apprendre au quotidien. C’est un vrai plus de communiquer avec les chargés d’affaires de toutes les régions.
C’est un métier assez énergivore où tout va à 100 km/heure : de la prospection à l’étude, la négociation, les visites de chantiers, la gestion des Hommes, la gestion administrative et financière, la sécurité et les plannings
Des journées passionnantes et enrichissantes car chaque chantier est différent ! »

« Je trouve que les hommes et les femmes sont très complémentaires tant dans la recherche de solutions que dans les relations commerciales.
Je pense qu’être une femme dans ce milieu d’homme est un vrai avantage : j’adore manager mes collaborateurs, que ce soit sur le terrain comme au bureau.
J’aime les booster et que chacun se sente impliqué dans ses missions. Un chantier, c’est une gestion de A à Z, tout le monde a sa place et son rôle à jouer ! »

Paul ROBERTIERE
Chargé d’affaires sur le secteur Pyrénées-Atlantiques pour Proseco

« Arrivé chez PROSECO il y a maintenant 2 ans, je suis chargé d’affaires sur l’agence d’Anglet (64) à côté de Biarritz. »

« C’est un poste qui me permet d’étendre mes compétences à travers le management d’équipe, le commerce et la partie technique avec le suivi de chantier.
Pas une seule journée ne se ressemble et c’est tous les jours une course contre la montre pour répondre le plus efficacement et de la meilleure des façons à nos clients »

« Les clients sont divers et variés : on a des architectes, des entreprises du bâtiment, des particuliers et autres … »

« Un travail excitant qui demande en permanence de se renouveler et qui ne permet aucun relâchement.
Tout cela dans une bonne ambiance de travail au sein de l’entreprise qui permet un très bel épanouissement personnel ! »

Pierre Dupont
Chargé d’affaires sur le secteur Drôme-Ardèche pour DI-Projection
Un incontournable dans le BTP

Je suis responsable du suivi et du développement commercial de mon activité sur mon secteur. Je m’occupe des dossiers de A à Z, c’est à dire de la prise de contact avec mon client jusqu’à la réception des travaux. Je suis donc en charge de l’élaboration de la solution technique, du chiffrage, de la préparation et du suivi des travaux. Je coordonne les équipes et contrôle la qualité de réalisation avec pour objectifs la satisfaction et la fidélisation de mes clients. Cela passe par la maitrise des coûts, le respect des délais et des règles de l’art. Les chantiers sont généralement de courte durée, on est presque dans de la prestation de service, il faut donc être extrêmement réactif !

Déjà, il faut être un bon technicien et il faut aimer chercher des solutions ! Il faut aimer bouger, nous sommes des itinérants, on roule beaucoup. Ensuite, comme dans tous métiers, il faut être organisé et savoir s’adapter aux imprévus et aux aléas qui sont quotidiens dans les métiers du bâtiment. Il faut également être vif d’esprit car on jongle toute la journée d’un dossier à l’autre. L’an dernier j’ai réalisé sur mon secteur environ 250 chantiers… Le plus compliqué c’est la gestion du planning ! Ensuite il faut vraiment être disponible et à l’écoute, des clients bien sûr mais aussi des équipes travaux car le savoir-faire ce sont nos compagnons qui le détiennent et sans eux nous ne pourrions pas faire grand-chose !  

Notre clientèle est variée. On travaille à la fois avec des particuliers, des syndics, des bureaux d’études mais majoritairement avec des professionnels du bâtiment de presque tous les corps de métier…
Au quotidien, on s’appuie beaucoup sur notre bureau d’études pour la technique et sur nos services internes qui traitent une très grande partie des tâches administratives liées à notre activité.

Tout va très vite, c’est très intense, on vit à 100 à l’heure, et moi ça me convient bien !
J’aime la technique bien sûr mais ce que j’apprécie particulièrement c’est la liberté et l’autonomie qu’on nous laisse. On a presque carte blanche tant que l’on atteint les objectifs cités précédemment que sont : la gestion des couts, des délais, le respect des règles de l’art et la satisfaction client.